IN SITU Architecture : Projet 

Biomim pavillon
Cité des Sciences et de l'industrie

Quand la nature et les mathématiques s’associent pour une économie de matière.
Equipe : IN SITU Architecture + RDP, ECHOES, SUPERCUBE
Exposé à la Mairie de Paris le 6 septembre
Exposé à la Cité des sciences et de l’industrie le 23 octobre
Remarqué et publié par le Journal Le Monde le 17 Octobre 2018
Photos : Arnaud Rinuccini

Démarche de projet :
Biomimétisme : méthodologie qui consiste à s'inspirer des phénomènes du vivant pour optimiser la matière, les ressources et l'énergie.

Notre pavillon explore le potentiel d’une structure maillée de type polygonale. Nous nous y intéressons car cette structure est particulièrement performante autant d'un point de vue mécanique que d'un point de vue d'économie de matériaux.
Ce motif, le plus courant dans la nature (alvéoles des abeilles, carapaces de tortues, composition des feuilles, bulles de savon, pigmentation des animaux…ETC…), a été modélisé à la fin du XIXe siècle par le mathématicien russe Gueorgui Voronoï sous le nom de diagramme de Voronoï. Il a donné naissance à la fin du XXe siècle, avec le développement de l’informatique à un nombre très important d’applications.
En physique des matériaux, la structure maillée de type polygonale est dans certaines conditions plus résistante que si elle était faite avec le même matériau plein.
Dans le domaine du bâtiment, les applications sont encore peu nombreuses ou du moins très formalistes ou associées à une mise en oeuvre très high tech.
Notre pavillon intègre le diagramme de Voronoï à l’aide d’un logiciel paramétrique couplé à un algorithme d’optimisation topologique.
Par rapport à une structure standard, notre ossature bio-inspirée représente une économie
de matériaux de plus de 50 %.
Le Biomim' Pavillon est constitué essentiellement de bois de second oeuvre. Il utilise également du bois de recyclage issu de la filière du réemploi.
Les pièces ont été débitées avec une fraiseuse numérique à trois axes, dans un Fab Lab.
Les sections sont de faible longueur, manipulables par une seule personne. Le montage se fait en quelques heures.

Le pavillon est un manifeste. Il est une des rares expérimentations d’une démarche architecturale qui recherche l’économie de matière et de moyens tout en contrôlant son impact l’environnemental.
La structure, en plus d’impliquer une économie de matériau, assure une plus grande légèreté ce qui est particulièrement intéressant pour les opérations de surélévation.